Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 23:00

http://2.bp.blogspot.com/-g783H1d1his/TdI2cQoMrkI/AAAAAAAABbI/p2C9nKhDn_U/s1600/Clair+de+femme+Gary.jpg   Ce qu’il y a de bien avec Romain Gary c’est qu’on n’est jamais déçu. Clair de femme est un bijou de la littérature dont chaque page recèle des trésors…(voir les citations...)

C’est une histoire d’amour, une histoire de mort, une histoire de rencontre, une histoire de survie, une histoire loufoque, une histoire magnifique, une histoire tragique, une histoire comique… il y a tout dans ce livre dont je ne vous révélerai même pas le début du commencement car c’est un roman qu’il faut absolument lire pour comprendre, enfin, la vie … et l’amour.

 

 

 


 

 

Citations :

 


En général je trouve qu’on fait beaucoup trop d’honneur à la mort


J’ai connu tant de femmes dans ma vie que j’ai pour ainsi dire toujours été seul. Trop, c’est personne.


Il ne suffit pas d’être malheureux séparément pour être heureux ensemble.


Il y a tant d’hommes et de femmes qui se ratent !


Chez nous les gens ont perdu l’habitude de mourir


Un seul être vous manque et tout est surpeuplé …


Et je ne vous dis pas que l’on ne peut pas vivre sans amour : on peut , et c’est même ce qu’il y a de si dégueulasse. Les organes continuent à assurer la bonne marche physiologique et le simulacre peut se prolonger longtemps, jusqu’au moment où la fin du fonctionnement rend le cadavre légitime. On peut aussi chercher refuge et oubli dans la sexualité et vivre d’arrêts d’autobus.


Aujourd’hui on n’a pas besoin de raison de vivre, on vit comme ça, sans rien


Le hasard est parfois une vraie ordure


Tout le monde exige le bonheur aujourd’hui. Ça leur passera.


C’est parce que l’amour, lui, comprend tout, a réponse à tout, résout tout et il n’y a qu’à le laisser faire


Je ne comprends pas qu’un amour puisse finir…


Ben, il faut quand même faire quelque chose de sa vie, merde.


Aimer est la seule richesse qui croît avec la prodigalité. Plus on donne plus il vous  en reste.


Je suis trop peu de chose et demande encore moins. Un peu de douceur, de tendresse, de gentillesse, et puis le vent l’emporte…


Et je ne vous dis pas : « je vous aime ». Je dis : « essayons ». Il n’y a aucune raison de respecter le malheur. Aucune.


Aimer est une aventure sans carte et sans compas où seule la prudence égare.


Il y a toujours des passages à vide, des creux, on ne peut pas être heureux tout le temps.


Pars aussi loin que tu peux. Reste aussi longtemps que tu doutes. Fais d’autres rencontres. Vis pendant quelque temps d’arrêts d’autobus. N’aie pas peur, ce ne sera rien. Je t’attendrai à l’arrivée.

Partager cet article

Repost 0
Published by carosof - dans j'ai lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog à part de carosof
  • blog à part de carosof
  • : de tout, de rien; des photos, des mots, des infos; un peu de ma vie, un peu de votre vie ...
  • Contact

Profil

  • carosof