Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 18:05

à découvrir ou à redécouvrir, un très beau poème de Verharen sur l'angoisse du temps qui passe...

 

 

Les horlogeshttp://www.horloges-comtoises-anciennes.fr/img/horloge_comtoise2.jpg


La nuit, dans le silence en noir de nos demeures,
Béquilles et bâtons qui se cognent, là-bas ;
Montant et dévalant les escaliers des heures,
Les horloges, avec leurs pas ;
 
Émaux naïfs derrière un verre, emblèmes
Et fleurs d’antan, chiffres maigres et vieux ;
Lunes des corridors vides et blêmes,
Les horloges, avec leurs yeux ;
 
Sons morts, notes de plomb, marteaux et limes,
Boutique en bois de mots sournois,
Et le babil des secondes minimes,
Les horloges, avec leurs voix ;
 
Gaines de chêne et bornes d’ombre,
Cercueils scellés dans le mur froid,
Vieux os du temps que grignote le nombre,
Les horloges et leur effroi ;
 
Les horloges
Volontaires et vigilantes,
Pareilles aux vieilles servantes
Boitant de leurs sabots ou glissant sur leurs bas.
Les horloges que j’interroge
Serrent ma peur en leur compas.

Partager cet article

Repost 0
Published by carosof - dans textes choisis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog à part de carosof
  • blog à part de carosof
  • : de tout, de rien; des photos, des mots, des infos; un peu de ma vie, un peu de votre vie ...
  • Contact

Profil

  • carosof