Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:20

Un très beau passage attribué à Alfred de Musset mais qu'il avait repris d'une lettre que lui avait adressée Aurore Dupin, alias George Sand :

 

 

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : "J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé."

 

On ne badine pas avec l’amour 

Perdican à Camille scène 5, acte 2

 

 

http://mesflaneries.files.wordpress.com/2010/11/hotelkiss.jpg?w=599&h=475

                                            Robert Doisneau, le baiser de l'hôtel de ville

Partager cet article

Repost 0
Published by carosof - dans textes choisis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog à part de carosof
  • blog à part de carosof
  • : de tout, de rien; des photos, des mots, des infos; un peu de ma vie, un peu de votre vie ...
  • Contact

Profil

  • carosof